NETTOYER LES RIVIÈRES, C'EST SAUVER LES OCÉANS

EN SAVOIR PLUS

La Fondation ECOALF et BIOTHERM s'associent pour préserver les écosystèmes aquatiques et empêcher les déchets d'atteindre la mer dans le cadre d'un projet de trois ans qui débutera en novembre 2020 sur la rivière Jarama. L'objectif est de restaurer les environnements fluviaux en se concentrant sur les déchets qui endommagent les rivières et les océans, tout en abordant la participation, la conservation, la sensibilisation et les connaissances scientifiques. 

Une grande partie des déchets qui détruisent l'environnement marin sont transportés par les rivières. Ces déchets n'affectent pas seulement la santé des océans, ils ont également un impact négatif sur les écosystèmes fluviaux eux-mêmes, qui en Espagne sont également soumis à des pénuries d'eau, à la pollution chimique, à l'occupation de leur espace, à la forte régulation de leurs flux et à l'invasion d'espèces exotiques.

«  "80 % DES DÉCHETS MARINS VIENNENT DE LA TERRE FERME. LES RIVIÈRES, LES INONDATIONS ET LE VENT LES POUSSENT VERS LA CÔTE ».
Face à cette situation, la Fondation ECOALF et BIOTHERM, avec la collaboration et l'expérience de LIBERA ont lancé un projet de trois ans pour améliorer l'état environnemental des rivières de la source à l'embouchure, qui commence par la Jarama. Le programme « Limpia Ríos Salva Océanos » (nettoyer les rivières, c'est sauver les océans) comprend différentes activités axées sur la collecte des ordures, mais aussi sur la sensibilisation et la restauration de l'environnement afin d'éviter que le problème ne se reproduise. De plus, il comprend des mesures et des caractérisations qui offrent des données très intéressantes pour connaître l'origine des déchets, évaluer leur impact sur l'écosystème et effectuer un suivi des actions mises en œuvre.

Photographie réalisée par @Manu San Félix

En collaboration avec :